• Journal de bord

    novembre 2017
    L Ma Me J V S D
    « jan    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Mon blog est écolo !

    Mon blog est neutre en émission de Co2

    Un arbre sera planté en Bretagne pour compenser les émissions de dioxyde de carbone liées au fonctionnement de mon blog.
    + infos

Pranayama – Le quatrième membre du Yoga

Posté par Cécile le 8 novembre 2009

La pratique des âsana permet de comprendre notre mode respiratoire. En effet, lorsque le corps atteint un minimum de bien-être physique, l’attention peut alors se porter sur la respiration.
Le prânâyâma est  l’interruption du mode de respiration ordinaire, non conscient. C’est l’arrêt de la respiration automatique qui dépend de l’activité physique ou mentale, et qui est le plus souvent courte et saccadée.

La tradition dit qu’une personne instable et confuse a davantage de prâna (l’énergie de vie, le souffle de vie, « ce qui est présent partout à chaque instant ») à l’extérieur du corps. Le prâna est concentré à l’intérieur lorsqu’on est calme. Ce qu’on essaie de réaliser par la pratique du prânâyâma, c’est de confiner de plus en plus de prâna à l’intérieur du corps.

Les plus simples comme l’observation du passage de l’air dans les narines, ne sont pas moins « efficaces » que les plus compliquées avec rythmes et rétentions. L’important, c’est la conscience du souffle et la qualité de l’attention qui lui est portée.

Le Prâna entre dans le corps et se diffuse pendant la suspension du souffle ou son arrêt, de ce fait la majeur partie des techniques de prânâyâma propose de travailler sur des arrêts du souffle (kumbaka) à vide ou a plein, ou encore des suspensions. L’arrêt à plein apporte des pouvoirs, à vide des connaissances.

Le premier exercice de  Prânâyâma est Nadi Shodana :  la respiration alternée. Elle nettoie les conduits vitaux. La respiration est lente et alternée, utilisant une narine après l’autre.

Sources : 

Publié dans Yoga | 1 Commentaire »

Séance du 5/11/2009

Posté par Cécile le 7 novembre 2009

  • Exercice de détente
    Pour passer du monde extérieur, de son rythme et de ses préoccupations à son espace intérieur. Moment d’attention à la qualité du souffle et à ses sensations.
  • Auto-massage
  • Salut tibétain assis
  • Exercice d’équilibre
  • Table à 2 pieds
  • Apanasana
  • Prânâyâma : Nadi Shodana
  • Relaxation
    Le corps physique n’est plus sollicité et  cela permet de se centrer exclusivement sur l’observation des effets de la pratique du yoga sur soi même.

Publié dans Yoga | Pas de Commentaire »

Mandala #1- Ké sa ko ?

Posté par Cécile le 23 octobre 2009

Je continue sur ma lancée indienne avec les mandalas. Je les ai découvert lors de ma journée de yoga du 25 avril 2009. C’est pas très récent tout cela… A la fin du stage, notre prof de yoga nous a distribué l’exemple de mandala ci-joint. Vous avez deviné, un mandala est un dessin, généralement circulaire, où certains détails et formes se répètent.

 Et depuis, je suis fascinée par eux. Je ne me suis pas encore lancée dans leur coloriage mais cela ne serait tarder. Un futur MSN ?

.Exemple de mandala.

Le mot Mandala vient du sanskrit, le langage sacré des Brahmanes de l’Inde. Il signifie cercle. Donc les mandalas classiques sont tous représentés dans un cercle. Il existe pourtant de mandalas s’incrivant dans un carré, au Tibet notamment.

Publié dans Yoga | Pas de Commentaire »

Posture Chien tête en bas

Posté par Cécile le 17 octobre 2009

Ado Mukha Svana AsanaAdho muka svana asana – Posture Le chien la tête en bas
Adho = vers le bas,
muka = le museau,
svana = le chien.

Cet asana étire tout le corps : les épaules, les poignets et l’arrière des jambes et plus particulièrement pour la musculation du dos.

  • Départ : en position du Sphinx
  • Inspiration : passer à 4 pattes avec les mains à l’aplomb des épaules et les pieds écartés dans l’alignement des mains
  • Expiration : retourner les orteils et monter le bassin en appui uniquement sur les mains et les orteils
  • Inspiration : repousser le sol avec les talons
  • Expiration : repousser le plafond avec le haut du dos
  • Inspiration : revenir à 4 pattes
  • Expiration : revenir en position du sphinx.

Vérifier les points suivants :

  • Les bras :
    • Les mains : bien à plat sur le sol, à la largeur des épaules
    • Les doigts écartés au maximum, majeurs parallèles 
    • Les bras tendus
    • Pousser sur les mains (phalanges) pour faire remonter le poids du corps et grandir la longueur du dos
  • Le dos : 
    • Le haut du dos: ne pas arrondir. Rapprocher les omoplates, allonger le haut du dos en ouvrant la poitrine en direction des jambes
    • Les épaules ne sont pas les rentrées, les éloigner des oreilles, les dégagées de la tête et étirées (le poids du corps ne retombe pas sur les épaules)
    • Le bas du dos: ne pas arrondir en rapprochant le ventre des cuisses ou rentrer les côtes pour dé cambrer: colonne droite
    • Etirer le dos, surtout les lombaires
  • Les jambes : 
    • Les pieds sont à la largeur du bassin
    • Le bord interne des pieds est parallèle
    • Les talons sont légèrement vers l’extérieur 
    • Les jambes: tendues
    • Les talons en appui sur le sol si possible
      sinon, bien étirer l’arrière des jambes et pousser progressivement les talons en direction du sol.
  • La tête : 
    • La tête est dans le prolongement du dos,
    • Le regard intérieur dirigé vers le nombril
    • Relaxer le cou, les trapèzes
    • Relâcher la tête, le cerveau
    • La peau du front est détendue

Pour plus d’infos :

Publié dans Asana, Yoga | Pas de Commentaire »

Cake Feta tomates séchées

Posté par Cécile le 26 juin 2009

Cake Feta tomates séchées


Hier, c’était notre dernière séance de Yoga.  
Après, nous avons fait un pique-nique sur l’herbe (dans le jardin Roquette, en plein centre de Vaise) et j’avais fait ce cake. Cela change du traditionnel cake aux olives, ou pour ceux qui ne les aiment pas !

J’ai trouvé cette recette dans un article : « Cuisine bio : les «laits» végétaux »  de Marie Claire.

Cuisson : 35 minutes
Degré de difficulté : facile
Ingrédients :  

  • 125 g de tomates séchées
  • 125 g de fêta
  • 230 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 3 œufs
  • 20 cl de lait de soja
  • 5 c. à soupe d’huile prélevée du bocal des tomates
  • 1 c. à soupe de basilic ciselé

Préparation :

  • Préchauffer le four à 180 °C. 
  • Couper les tomates séchées et la fêta en cubes. 
  • Mélanger la farine, la levure, les œufs, le lait et l’huile. 
  • Ajouter le basilic, les morceaux de tomates et les cubes de fêta. 
  • Verser dans un moule à cake. 
  • Enfourner pendant 35 minutes. 
  • Servir tiède ou froid.

Publié dans Cuisine, Tarte/Cake salés, Yoga | 1 Commentaire »

 

Les 40 ans de Zeitoun |
Une famille en histoires |
mafamille |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La famille
| ----- Mon petit Ange : Inès...
| SE REDIRIGER : http://club....