• Journal de bord

    septembre 2019
    L Ma Me J V S D
    « mai    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Mon blog est écolo !

    Mon blog est neutre en émission de Co2

    Un arbre sera planté en Bretagne pour compenser les émissions de dioxyde de carbone liées au fonctionnement de mon blog.
    + infos

Récolte du vendredi soir #3

Posté par Cécile le 30 avril 2010

 L'Homme-soeur Roland Garros Traquées 

Publié dans Lecture, Récolte du vendredi soir | Pas de Commentaire »

Récolte du vendredi soir #2

Posté par Cécile le 9 avril 2010

La spécificité de la sélection de ce vendredi, c’est la présence d’un emprunt mystère. Dans le cadre de Quai du Polar, la bibliothèque met en place ce type d’emprunt : un livre est mis dans une enveloppe kraft et nous n’avons aucun indication sur le livre, à part sa taille et son poids…

 Récolte du vendredi soir 

Publié dans Lecture, Récolte du vendredi soir | Pas de Commentaire »

Les cendres de juin – Jean-Louis MAGNON

Posté par Cécile le 6 avril 2010

Les cendres de juin - Jean-Louis MAGNONEn dépit de sa redoutable perspicacité, l’écrivain Franck Maréchal avait décidé de ne plus se mêler de ce qui ne le regardait pas. Contempler la campagne cévenole en pensant à sa fiancée Lætitia et se consacrer à son prochain roman, c’était une sage résolution après deux sombres affaires dont il avait percé le mystère. Mais voilà que dans une ferme isolée on retrouve les corps de trois hommes, pendus. Une histoire de gros sous vient mettre à mal l’hypothèse trop évidente du suicide. Sillonnant les chemins dans sa vieille 4 L déglinguée, Maréchal ne peut s’empêcher de mener sa « contre-enquête ». Quitte à ne pas plaire à tout le monde…

Avec Hurlebois, Vengeance d’automne et Les Cendres de juin, Jean-Louis Magnon impose le personnage atypique de Franck Maréchal dans le paysage du polar français et nous plonge au cœur d’une France secrète et provinciale.

L’auteur prend son temps et nous fait voyager dans sa région cévenole. C’est avec plaisir, que nous le suivons et que nous partagons ses rencontres avec des gens simples. L’intrigue va à la vitesse de la vie dans nos campagnes. Les descriptions me rappellent la douceur de vivre dans les régions moins stressantes, bling-bling que nos villes. Un roman policier pur terroir. Ne chercher pas une enquête trépidante et à 100 à l’heure comme dans les séries américaines. C’est autant un roman policier qu’une déclaration d’amour à la vie simple des gens proches de la terre et à sa 4L.

Publié dans Lecture, Polar | Pas de Commentaire »

Je fais confiance à mon libraire…

Posté par Cécile le 30 mars 2010

Sur le blogosphere, en tout cas sur les blogs que je consulte, il est beaucoup question de lecture… Il me semble même avoir lu un post sur le comment du choix de nos lectures.

Personnellement, pour me guider dans mes lectures, je fais confiance à mon libraire mes bibliothécaires. Premier avantage, c’est qu’en général leurs sélections collent à l’actualité, comme avec le Quai du polar qui se déroulera dans 2 semaines. Deuxième avantage, c’est que je peux choisir en moins d’un quart d’heure ma dose pour trois semaines ! Troisième avantage, et non des moindres, je découvre des livres que je n’aurai jamais osé acheter. En générale, je ne suis pas déçue. Il y a même des belles aventures comme le livre sur Constance Mozart, puisque que c’est suite à cette lecture que j’ai décidée de créer mon blog.

Certaines rencontres sont moins enrichissante, comme par exemple avec ma lecture du moment.

Profileuse, une femme sur la trace des serial killers

Profileuse : une femme sur la trace des serial killers – Stéphane BOURGOIN

Pendant mes enquêtes, je suis vingt-quatre heures sur vingt-quatre dans la tête des serial killers. Je n’ai jamais aimé le sang, mais, aujourd’hui, mes jours et mes nuits sont peuplés par des cauchemars et des corps en décomposition. » A trente-huit ans, Micki Pistorius est la première femme au monde à avoir exercé le métier de profiler et à traquer les serial killers. En l’espace de six ans, elle a enquêté sur près de quarante cas de tueurs en série et les profils psychologiques qu’elle a établis ont permis l’arrestation d’une douzaine de ces assassins hors norme. Durant plusieurs mois, l’auteur a accompagné Micki Pistorius dans son travail quotidien, sur les scènes de crimes, dans les morgues, les commissariats et jusque dans les prisons de haute sécurité où elle recueille les hallucinantes confessions de serial killers pédophiles, cannibales ou nécrophiles. Dans cet ouvrage, Micki Pistorius accepte de livrer certains de ses secrets et nous fait partager sa terrifiante plongée au cœur des ténèbres.

A cette étape de ma lecture, peu de choses sur cette femme profileuse surtout des descriptions de l’Afrique du sud et ses multiples sérail killer. Étalage de la cruauté humaine et de la violence dont l’homme peut être capable. Pas que je sois choquée mais les atrocités faites aux victimes sont racontées par les tueurs eux-même sans véritable analyse ultérieure. Ces scènes sont rapportées gratuitement. De plus, le cheminement qui mène à la découverte (le « sur la trace » du tire) n’est pas détaillé. Nous apprenons peu de chose sur le fonctionnement de cette profileuse en particulier et les méthodes de travail en général. Cette partie est certes abordée mais elle reste trop superficielle par rapport aux multiples descriptions de scènes de meurtres. Rien, non plus, sur la spécificité d’une recherche par une femme comparé aux profileurs masculins. Ce livre est pourtant classé dans la catégorie Essai par la F***. C’est pour cela, que je n’ai pas su dans quelle catégorie classé ce livre. En conclusion, je propose comme sous-titre : Les serial killers recherchés par une femme.

Pourtant, les avis des lecteurs sur le site de la F*** sont plutot élogieux. Aurais-je loupé quelque chose ? Avez-vous lu ce livre ?

Publié dans Lecture | 1 Commentaire »

Récolte du vendredi soir #1

Posté par Cécile le 19 mars 2010

Toutes les 3 semaines, le vendredi soir, je vais à la bibliothèque pour emprunter ma dose de lecture. Impossible de m’endormir sans un petit brin de causette lecture. Je préfère dévaliser la bibliothèque que les librairies car c’est moins cher (mon coté radin remonte à la surface de temps en temps, pourtant je me soigne !!!) mais surtout car l’appartement n’est pas extensible. Les bandes dessinées prennent déjà pas mal de place ! Autant, la lecture de livres ne m’appartenant pas ne me dérange pas autant j’aime posséder les bandes dessinées. Pourquoi ? Je ne sais pas.

J’ai pris la décision (Wouahou, quelle décision ! ) de vous présenter, à chaque fois, ma sélection.

 Récolte du vendredi soir 

Publié dans Lecture, Récolte du vendredi soir | Pas de Commentaire »

123456
 

Les 40 ans de Zeitoun |
Une famille en histoires |
mafamille |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La famille
| ----- Mon petit Ange : Inès...
| SE REDIRIGER : http://club....