Roland Garros Un inconnu si célèbre – Georges FLEURY

Posté par Cécile le 25 mai 2010

Roland Garos4ème de couverture :
Chaque année en mai, lors des Internationaux de tennis de France, le nom de Roland Garros résonne aux quatre coins du monde. Peu de gens savent pourtant qui était vraiment cet homme ! Il y a peu d’exemples dans l’Histoire d’un personnage à la fois si célèbre et si mal connu.
Dans une biographie alerte, Georges Fleury s’attache à réparer cette injustice, car Roland Garros fut l’un des hommes les plus illustres de son temps, élu «champion des champions» en 1913.
Sportif dans l’âme, Roland Garros pratiqua le rugby, le vélo et le tennis. Mais c’est aux commandes d’un des premiers avions qu’il connut la gloire internationale, en battant de nombreux records et en étant le premier à traverser la Méditerranée, de Fréjus à Tunis.
Enfant de la Réunion ayant grandi en Indochine, Roland Garros était adulé par ses pairs pilotes et courtisé par le Tout-Paris de la Belle Époque: Cocteau, les peintres de Montparnasse, les écrivains, les reines du music-hall… En 1914, cet aviateur d’exception devient un héros militaire. Après avoir détruit trois des cinq premiers avions ennemis de la Grande Guerre, il est abattu à son tour. Enfermé dans les pires oflags du Kaiser, réservés aux fortes têtes, il s’évade. Exigeant le droit de reprendre le combat malgré sa santé précaire, il se brise les ailes quelques jours avant l’Armistice de 1918, alors qu’il n’avait pas encore 30 ans.

Mon avis :
Roman facile à lire… avec pleins de mots que je ne connais pas. J’exagère peut-être un peu : plein, ça veux dire 2-3 ! Je me souviens que d’édile ! Il faut vraiment que je mets un petit carnet à coté de mon lit afin de noter ces mots inconnus pour chercher ultérieurement leur significations…

On découvre un homme jeune, passionné, entreprenant (il essaye de concevoir son propre avion), patriote et célèbre en son temps.

Je regrette quelques petites choses. Premièrement, les récits s’attachent un peu trop à l’aspect technique, je suis une fille et les moteurs servent pour moi a faire avancer ma petit tuture. Il y a très peu de dates, donc il est assez difficile de se situer dans l’époque. De plus, Roland Garros rencontre beaucoup de contemporains, que je ne connais pas forcement. Difficile de se situer, j’ai eu une impression d’intemporellarité ! Dernière chose et pas de moindre, la captivité de Roland Garros n’est abordée que pendant l’épilogue.

Roland Garros n’a pas été un champion de tennis, c’est juste un ami qui souhaitait lui rendre hommage !

Malgré, une note très moyenne, si vous aimez les biographies, je vous conseille de lire celle-ci !

Note : 3.jpg

Laisser un commentaire

 

Les 40 ans de Zeitoun |
Une famille en histoires |
mafamille |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La famille
| ----- Mon petit Ange : Inès...
| SE REDIRIGER : http://club....