• Journal de bord

    novembre 2009
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Mon blog est écolo !

    Mon blog est neutre en émission de Co2

    Un arbre sera planté en Bretagne pour compenser les émissions de dioxyde de carbone liées au fonctionnement de mon blog.
    + infos

  • Accueil
  • > Yoga
  • > Pranayama – Le quatrième membre du Yoga

Pranayama – Le quatrième membre du Yoga

Posté par Cécile le 8 novembre 2009

La pratique des âsana permet de comprendre notre mode respiratoire. En effet, lorsque le corps atteint un minimum de bien-être physique, l’attention peut alors se porter sur la respiration.
Le prânâyâma est  l’interruption du mode de respiration ordinaire, non conscient. C’est l’arrêt de la respiration automatique qui dépend de l’activité physique ou mentale, et qui est le plus souvent courte et saccadée.

La tradition dit qu’une personne instable et confuse a davantage de prâna (l’énergie de vie, le souffle de vie, « ce qui est présent partout à chaque instant ») à l’extérieur du corps. Le prâna est concentré à l’intérieur lorsqu’on est calme. Ce qu’on essaie de réaliser par la pratique du prânâyâma, c’est de confiner de plus en plus de prâna à l’intérieur du corps.

Les plus simples comme l’observation du passage de l’air dans les narines, ne sont pas moins « efficaces » que les plus compliquées avec rythmes et rétentions. L’important, c’est la conscience du souffle et la qualité de l’attention qui lui est portée.

Le Prâna entre dans le corps et se diffuse pendant la suspension du souffle ou son arrêt, de ce fait la majeur partie des techniques de prânâyâma propose de travailler sur des arrêts du souffle (kumbaka) à vide ou a plein, ou encore des suspensions. L’arrêt à plein apporte des pouvoirs, à vide des connaissances.

Le premier exercice de  Prânâyâma est Nadi Shodana :  la respiration alternée. Elle nettoie les conduits vitaux. La respiration est lente et alternée, utilisant une narine après l’autre.

Sources : 

Une Réponse à “Pranayama – Le quatrième membre du Yoga”

  1. l'Homme dit :

    C’est trop compliqué pour mon petit cerveau …
    Je prefere la tartiflette … Je sais, je suis un estomac sur pattes.

    PS : je fais entierement confiance en ta science accrue du Yoga et en sa pratique.
    la position semble toutefois interessante ;-)

Laisser un commentaire

 

Les 40 ans de Zeitoun |
Une famille en histoires |
mafamille |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La famille
| ----- Mon petit Ange : Inès...
| SE REDIRIGER : http://club....